skip to Main Content

cropped-IMG_5239

Nelly Edward Bernard

MON HISTOIRE 

Mon prénom est Nelly, mon crédo  » la joie de vivre !  » C’est un nouveau chapitre pour moi qui s’ouvre avec ce blog , un changement de vie. Je vous confie ici une partie de moi, de mon histoire. Je peux vous avouer à quel point j’ai hésité à le faire …
Je suis particulièrement heureuse de prendre enfin cette voie, celle du lien, du partage et de l’écriture qui me permet de faire ce que j’aime par dessus tout, en étant en phase avec mon être profond. J’aime en effet passionnément écrire, échanger, partager et me relier aux autres. Naturellement empathique, je suis infiniment heureuse de voir le bonheur chez les autres. 

Je partage avec vous une partie de ma vie, vous allez mieux comprendre ce qui m’anime et mon » pourquoi » dans la vie.  Mes 3 enfants sont grands à présent, et je désire réaliser un ultime rêve ! . Je vais prendre cet envol, retirer toutes les chaînes et me donner la liberté d’oser ce rêve, car il est temps pour moi. C’est le bon moment. Rien ne l’indique et me le permet plus qu’avant, sauf ma boussole interne, ma petite voix intérieure que j’ai appris à écouter . Cette petite voix, ce guide est devenu mon meilleur Ami, au fil du temps. J’ai appris à l’écouter, l’entendre, lui rendre sa place, pour reprendre le contrôle  de ma vie. Je ne suis donc jamais seule, j’ai un allié fidèle, qui est très puissant et éfficace, que nous avons tendance à délaisser, ignorer mais à qui j’ai rendu ses lettres de noblesse ! Ma deuxième vie commence, celle d’oser la liberté ! 

Mon intention est de cheminer avec vous sur le long cours. En attendant, je partage avec vous une partie de mon histoire. 

Qui suis-je ?

J’ai commencé ma vie d’adulte avec l’ambition d’avoir une grande et belle famille . Tout simplement .Puis, à l’aube de mon mariage, une nuit, un véritable choc! Des éléments, des morceaux de vie, effacés, oubliés, de mon passé me reviennent comme un cauchemar, d’un bloc, sans crier gare. 

J’étais perdue, désorientée, terrifiée, et surtout seule avec ce qui m’arrivait, sans pouvoir me situer ! Je perdais tous mes repères. 

Or, je commençais tout juste ma vie dans la grande cour des grands ! J’avais donc une vie à construire, des objectifs à réaliser, des désirs, des rêves que je portais et que je projetais d’atteindre, en tout cas de poursuivre. 

Puis il y eut un avant et un après cette nuit …

Je ne m’étendrais pas ici sur ce sujet. Sachez seulement que je travaille à l’écriture de mon histoire extrêmement chargée . Mais pour revenir à cette nuit là, j’ai en effet occulté longtemps de nombreux pans de ma jeune vie … Une grande stupéfaction pour moi, j’étais totalement ébranlée, hébétée. D’une seconde à l’autre, je me suis sentie étrangère à moi même, comme une autre personne. 

Pourtant, j’eus le sentiment étrange de bien connaître ce qui me venait, je les ressentais profondément comme faisant partie de moi ! Mais comment lier tout cela avec ce que je croyais être ? Ce que je ressens est si intense, extrême !

Je me débats de tout mon être, avec les forces qui me restent à cet instant . Je recherche des ressources en moi pour me libérer de ce labyrinthe dans lequel je me retrouve tout à coup. Mais l’exercice est hors de portée. Ces nouveaux intrus, ces colons de l’esprit ne me lâchent plus et ont eu raison de moi. Ils m’habitent et s’imposent .

Il faut dorénavant me débrouiller pour vivre avec, en leur restituant leur place naturelle dans la trame de ce qui dorénavant devient mon histoire, la vraie. Le  choc est tellement rude qu’il m’a littéralement anéantie !

Je suis incapable de me mettre debout, de me mouvoir normalement . Cela durera quelques mois . Mon corps est lourd , je n’arrive plus à le porter et à garder l’équilibre . Ma tête me fait mal et des douleurs m’envahissent de partout .

Mais que m’arrive -t-il ? Que faire ? Quoi dire ? Qui appeler ? Je mettrais beaucoup de temps à m’en remettre. Je ne voulais pas partager. Je repoussais cette idée avec force.

Plus les heures s’écoulaient, plus ce qui me venaient me devenaient encore plus familiers, et les révélations s’imbriquaient naturellement les unes avec les autres jusqu’à me donner une réelle histoire avec des faits précis, une cohésion . Je les ressentais comme si je les avais vécues la veille, avec une telle acuité ! Le souvenir est net, intact, je l’avais bien gardé dans le coffre fort de mon inconscient .

Mais ça reste inconcevable à mon esprit ébranlé, je refuse tout, d’un bloc, je repousse tout avec force, déterminée à rester ce que j’étais, enfin ce que je croyais être … Mais ma lutte resta vaine, sans résonance !

J’avais dorénavant la charge, la responsabilité de me reconstruire . Cela m’a demandée un travail de longue haleine , une longue convalescence. 

Pour m’aider, avec en charge ces réalités nouvelles , j’ai choisi de me faire accompagner par un expert durant quelques mois …

 

Beaucoup de choses dans ce jeune parcours déjà. Très jeune, j’ai été victime d’une collision frontale causée par un camion sans frein, et dans une descente de surcroît . Nous étions trois dans la voiture . Je vous laisse imaginer l’ampleur du choc ! J’ai mis du temps à me relever de cet accident où j’ai frôlé la mort aux côtés de mon père et d’une autre personne qui a perdu la vie . Elle était jeune, belle, gaie, très humaine, extrêmement généreuse .

Dans le coma, j’ai souffert de multiples fractures et de dommages cérébraux. Par la suite, d’autres catastrophes ont suivi aussi terribles et puissantes ! Le plus extraordinaire, est que je sois toujours revenue à la vie, prodigieusement, et je peux vous dire aujourd’hui, chaque jour est un miracle! 

Chaque fois que je pense à ces évènements successifs et chaque matin qui m’est donnée j’ai de la gratitude et je pense à cette réflexion d’Albert Einstein :

 » Il n’existe que deux façons de vivre votre vie. L’une comme si rien n’était un miracle. L’autre comme si tout était un miracle !

Quelques années après  » ma dure nuit « , j’ai décidé que chaque jour, mon credo serait la joie de vivre et le bonheur de l’instant. Il faut dire que la vie m’habitait alors. Un miracle ! J’attendais mon premier enfant !

C’est ainsi que je me suis appliquée à prendre les rênes de mon bonheur. Je ne voulais pas attendre qu’il frappe à ma porte.  C’est donc finalement ainsi aussi que j’ai commencé ma vie d’adulte, avec l’ambition que vous connaissez et qui n’avait pas changé . Mon époux, mes enfants, m’ont permis de remplir ce rôle si riche, si complet et merveilleux ! 

Avant l’arrivée de mon premier bébé, un désir intense d’avoir des enfants animait mes pensées chaque instant et m’occupait où plutôt envahissait mon esprit chaque jour ! Je lisais avec enthousiasme et boulimie chaque livre et magazine sur ces sujets .

J’ai la joie de vous apprendre, puisque nous faisons connaissance, que la vie m’a offert trois enfants, de beaux garçons ! Je suis donc la seule femme à la maison ! Et quatre hommes pour me protéger ! Peut-être ont-ils trouvé que ce n’était pas suffisant, car tout ce petit monde m’a offert un beau  Bichon Maltais qui s’est magnifiquement intégré dans notre vie en prenant une large place dans la famille ! Scott est un chien doux et intelligent . Il porte chaque jour un noeud différent, comme les fille, sur la tête . Nous l’aimons ainsi, cela nous permet de voir ses jolis yeux tendres. 

Pour revenir à mon histoire, dés l’arrivée de mon premier enfant, je remplis pleinement, avec beaucoup de plaisir et d’enthousiasme mon rôle de maman et d’épouse ! Je m’applique à offrir chaque jour un foyer chaleureux, apaisant , agréable à mon petit monde et ne me ménage en rien. Je m’investis de tout mon être ! 

L’éducation de mes enfants, la tenue de la maison dans tous ses aspects, du jardin, les loisirs, la vie de famille … Je n’ai rien laissé au hasard et me suis engagée pleinement pour construire un beau foyer, tel que je le désirais .

Puis déçue par l’ école après m’y être investie pleinement en tant que Maman, j’ai retiré mes enfants pour pratiquer l’école à la maison. Contrairement aux idées reçues, c’était assez simple et agréable. Je n’avais plus besoin de compenser par les devoirs à la maison ce que l’école ne prenait pas en charge jusqu’au bout avec nos enfants ! Nous travaillions le matin à partir de 8h 00 et les après-midi étaient consacrés à bien d’autres choses .

Je leurs laissais aussi l’espace pour le rêve …très important ! Pour que devenus grands ils aient envi de les réaliser !

Quelle merveilleuse idée que l’école à la maison ! Peu d’heures de travail avec plus de résultat ! J’avais pourtant trois niveaux différents. Une véritable parenthèse enchantée pour eux comme pour moi !

J’ai vécu cette période avec intensité et savouré chaque moment durant lesquels je les voyais grandir et être heureux Beaucoup d’activités extérieures en famille par conséquent et des vacances hors périodes enrichissantes !

Pour les faire grandir dans un environnement de nature, de verdure, nous avons choisi de rénover la vieille pierre que nous affectionnons particulièrement avec mon époux et de restaurer à notre image la maison que nous souhaitions Nous n’avions pas hésité à  relever nos manches, bien que novices en bricolages et activités de ce type. 

Nous n’étions pas épargnés par les regards ahuris et hébétés de notre entourage !  Que de conseils bienveillants , sans aucun doute , avions nous reçus alors ! Mais quelle drôle d’idée que de se lancer dans une telle entreprise lorsque l’on ne s’y connaît en rien et avec des enfants en bas âges de surcroît ! C’est de la pure folie !

C’est ainsi que nous percevions les regards et les allusions . Il faut dire que nous n’avions pas fait les choses à moitié, il s’agissait vraiment de grosses rénovations. On voulait l’histoire, la vieille pierre, il fallait la mériter ! 

Je me souviens encore de la première. Il y avait deux maisons anciennes accolées et un immense jardin à défricher Faire des gratins au milieu d’un espace complètement démoli, préparer les biberons de notre nouveau né dans une salle de bains faute de cuisine achevée, restent des souvenirs qui constituent des instants de vie inoubliables. Mais je concède , pas toujours aisée à vivre sur l’instant !

L’éducation de mes enfants était ma priorité. 

Passionnée de littérature anglaise et française, grande « amoureuse » des oeuvres de Proust, j’ai passé beaucoup d’heures dans les bibliothèques et librairies avec mes enfants mais aussi pour me constituer une bibliothèque digne de nos grands auteurs ! Une autre de mes grandes passions est la peinture. J’ai suivi quelques années avec un immense bonheur les cours Martenot. Une famille extraordinaire, précurseurs en pédagogie musicale par ailleurs, inventeurs des ondes Martenot !

Je tiens ici à mettre en avant ces éléments de mon parcours car, autant les livres que la peinture, m’ont aiguillée vers un sujet de taille qui a été fidèlement un véritable compagnon de route, un luminaire sur mon chemin de jeune adulte jusqu’à ce jour : Le développement personnel, vaste sujet traité par de nombreux auteurs. Ce sujet a radicalement éclairé et simplifié ma vision des choses, structuré mon état d’esprit. C’est une lanterne, un guide sur mon chemin.

J’avais alors, d’innombrables activités mais un réel besoin de me réaliser dans une profession . Je n’avais pas d’expérience faute de trajet professionnel, alors j’ai pris la décision d’oser l’audace et donner le meilleur de moi- même… Personne ne perdrait au change me suis-je dit !

J’ai alors « conter » un trajet professionnel dans le milieu de la mode avec le désir d’apprendre très vite afin d’avoir très rapidement la gestion d’un magasin ( vous comprendrez pourquoi plus loin).

A ce moment là, je n’avais aucune connaissance en informatique sachant que tout commençait pourtant à se numériser J’ai osé rêvé que c’était malgré tout possible ! Les difficultés, les écueils ne m’ont évidemment pas épargnée, quelquefois de réelles solitudes personnelles. Mais je n’ai jamais abandonné !

J’avais un objectif, il fallait garder l’axe et tenir ! J’apprenais l’informatique à  la maison, puis devais démontrer par ailleurs mes capacités à être polyvalente, opérationnelle en tout. Le travail au milieu d’une équipe où chaque vente ou multi-vente générées par l’une d’entres nous gonflaient son salaire étaient  suicidaires pour un néophyte …

J’ai avalé mille couleuvres, le milieu n’étant pas particulièrement tendre . Les humiliations inutiles devant les clientes, les méchancetés gratuites pour vous éviter de générer du chiffre d’affaires à leur place, puis les condescendances assumées de la hiérarchie  étaient habituelles ! J’ai lutté avec détermination en repoussant mes faiblesses . Il fallait aller au bout de mon projet. J’ai donc fait face et résisté en donnant toujours et invariablement le meilleur de moi- même !

Aucune main tendue, aussi inconcevable que cela paraisse . Je devais sans cesse me débrouiller seule et démontrer mes capacités. J’aurais pu faiblir tant de fois. J’ai choisi d’exploiter mes lacunes par le travail à la maison, en cherchant toutes les informations susceptibles de m’aider, ne cessant jamais d’apprendre .

Chaque jour j’apprenais et me formais au delà des compétences demandées. Ma force résidait dans une réelle capacité de travail. J’ai utilisé cet atout, ce levier. Je n’ai pas compté mes heures .

Et c’est ainsi que d’une belle maison  Française de la mode, je suis passée par d’autres chemins, avec toujours l’objectif d’apprendre « l’arrière cuisine », toutes ces choses qui ne se transmettent  pas mais qui ne s’acquièrent que sur le terrain ! 

C’est ainsi qu’en l’espace de deux ans, j’ai pu enfin ouvrir mon magasin de prêt à porter avec quelques pièces uniques d’Italie, des chaussures en pièces uniques également, des accessoires ainsi que des objets de décoration pour la maison dans un esprit XVIII ème. J’ai choisi de m’installer dans une très jolie ville de la région parisienne au centre ville dynamique, joyeux et gai ! Je n’ai pas mis longtemps à trouver le magasin que je voulais. Il se trouvait alors dans une des plus anciennes rues de la ville, celle que je préfère d’ailleurs, avec son histoire et son âme !

J’ai adoré accueillir mes clientes dans mon petit salon d’habillage. Mon but était de les recevoir comme à la maison , dans un univers gai et feutré où l’on pouvait s’installer, prendre le thé, un café, un jus de fruit, discuter et faire salon J’ai pris beaucoup de plaisir à personnaliser la relation avec chaque cliente et beaucoup de joies partagées .

Les voyages en Europe pour sillonner les salons, les rencontres avec les créateurs et artisans de la mode … J’ai adoré tout cela intensément. Mais le plus enrichissant reste mes rencontres à ces occasions .

Et c’est ainsi que j’ai mis le pied dans la vie active ! De belles années que j’ai adoré ! La bonne nouvelle est que je suis partie mon carnet d’adresses remplies de nouvelles amies, chères à mon coeur aujourd’hui !

Parallèlement à tout ce que je viens vous confier, il se trouve que en chemin, comme je l’ai dit plus haut, je suis tombée sur un livre de Napoleon Hill.  Une révélation . Le devellopement personnel ne me quittera plus. J’étudiais déjà à ce moment là l’histoire des religions, et entrepris la lecture de la bible. Je cherchais la réponse à quelques questions existentielles et pour mieux éclairer ma quête, j’ai étendue ma recherche et parcourue les oeuvres de Charles Darwin .

Et aujourd’hui, grâce à ce blog, mon désir est de partager et avancer avec vous vers nos rêves, à toutes les étapes de notre vie, afin qu’ils ne nous quittent plus …

Ensemble, voguons vers ce qui nous animent car le bonheur se crée, il ne faut pas l »attendre, la notice est en nous !

Les rêves se réalisent quels qu’ils soient, il n’y a pas d’âge. Ils doivent juste s’inscrire dans une mission de vie, la nôtre ! Il nous faut  être le héros de notre propre vie et vivre pleinement, chacun avec ses réalités et ses désirs…

Alors qui vient avec moi au pays du bonheur ? Devenir-Soi est le début de la liberté !

J’aimerais quand même vous citer la devise préférée de Hal Elrod l’auteur de l’excellent livre « Miracle morning » :

   » La plus grande aventure que vous puissiez entreprendre est de vivre la vie dont vous rêvez ! »

Nous savons tous pourtant que la majorité des gens se résignent à vivre une vie médiocre et acceptent docilement ce que l’existence leur réserve dans les différentes sphères de leur vie . Napoleon Hill nous éclaire sur le pouvoir de la pensée, le plus grand pouvoir de l’être humain !

Pour ma part, j’ai comme tout le monde quelques défauts mais aussi quelques qualités dont l’écoute, la patience , l’empathie . Mon entourage le reconnait volontiers. Ces qualités m’ont amenée malgré moi et tout au long de mon existence jusqu’à ce jour à apporter mon aide à quelques personnes pour se relever d’un parcours difficile ou tout simplement  prendre des décisions pour donner à leur vie une direction nouvelle .

Aujourd’hui c’est ma profession . L’écriture, le blog, me galvanise, une vraie joie, un véritable plaisir.

Est-ce mes lectures, ma passion pour le développement Personnel, ma personnalité, mes qualités …où tout cela en même temps ? Aujourd’hui, c’est ma réalité .

Rien n’est plus important pour moi que le bien-être de l’homme, sa dignité et son bonheur dans un monde qui passe, où la vie est éphémère ! Il y a urgence pour chacun à être heureux et c’est à notre portée .

Chers Amis(ies), mon voeu dorénavant est de me concentrer davantage sur ce qui m’a aidée, accompagnée, sécurisée et tant apportée jusqu’ici et qui m’apportera demain : Le développement humain pour que l’on soit, devienne chaque jour un peu plus,  la meilleure version de nous-même .

Cette notice, cette feuille de route qui manque à l’école, à nos aînés ainsi qu’à nos parents souvent, à la société de tous temps … Apprendre des autres, de soi, apprendre à se connaître et utiliser son libre arbitre, son potentiel, ses richesses, pour être heureux et en accord avec notre raison d’être !

J’aime infiniment transmettre, tout en apprenant encore et toujours et surtout à dire à chacun que nous avons tous un royaume intérieur riche et unique, il faut le vivre ! N’en doutez jamais ! Il nous faut l’explorer, cette aventure est notre responsabilité.

Se forger un caractère libre est une chose difficile, nous le savons car pour la plupart d’entre nous, ce que nous disent le père, la mère, les professeurs, les livres, le gouvernement, et que sais-je encore, comptent plus que de découvrir ce que nous pensons nous même ! C’est comme si nous utilisons la notice du meuble dont on parle à la radio plutôt que sa propre notice, celle qui accompagne généralement son kit .  Imaginez ce que ça peut donner ! Non, la votre est en vous !

Découvrir ce qui est vraie et s’y tenir, penser par soi-même sans jamais se laisser porter par les courants ambiants, sans se laisser influencer quoiqu’il se passe dans notre vie de positif ou de négatif, c’est cela qui forge un caractère !

Alors soyons à nous même notre propre lumière . C’est ce que l’on peut nous souhaiter de mieux ! 

Sur ce nouveau chemin que j’emprunte à vos côtés, quoi de plus magnifique, de plus fabuleux que d’inspirer au quotidien le vivre mieux, la re-connection à soi, le sens du bonheur, la confiance en soi et en la vie ? Puis oser aller au bout de ses désirs, au bout de ses rêves ? Quel merveilleux programme n’est ce pas ?  

Je suis honorée et heureuse d’en faire mon quotidien à vos côtés .

La vie est une chance, sachons la saisir !

 Avec tout mon coeur ,        

 Chaleureusement,

Nelly Edward Bernard

Praticienne EFT et Analyse transactionnelle certifiées

Coach en Alignement et Accomplissement 

Blog :https://artdevivreetsavoirvivre.com

Facebook :https://www.facebook.com/artetsavoirvivre/

 

Les bienfaits de l'optimisme 

 

 

Merci de partager vos sentiments , vos émotions , vos idées !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous au Magazine gratuit

Chaque semaine vous recevrez des témoignages, des articles, des parcours de vie

Votre Inscription est validée avec succès !

Back To Top